Tout savoir sur les palmes de plongée sous-marine

En tant que plongeurs, les palmes sont une extension de notre corps et nous permettent de mieux évoluer dans le milieu aquatique. On ne s’en rend pas nécessairement compte sur le coup, mais quand on les enlève on le sent immédiatement et on n’arrive plus à avancer comme avant. Par contre, il existe des centaines de palmes ayant toutes des spécificités différentes et dans une gamme de couleur très variée. Cela dit, il est évident que si l’on ne s’y connaît pas assez, il est facile de choisir la palme qui ne convient pas nécessairement le mieux à nos besoins. C’est tout à fait normal et c’est d’ailleurs le sujet de ce blogue, soit en connaître plus sur les palmes pour mieux pouvoir s’y retrouver. Afin de pouvoir partir à l’aventure avec le meilleur matériel pour soi, il faut comprendre un minimum ce avec quoi l’on plonge.

Les différentes catégories de palmes

Il y a une grande variété de palmes et pour mieux s’y retrouver, il est utile de les différencier par des caractéristiques majeures qui les distinguent. Parmi celles-ci, il y a les palmes chaussantes qui, comme le nom le dit, ont une pochette fermée pour y mettre son pied. C’est un modèle qui est plus commun dans les régions tempérées où l’eau est plus chaude et donc où il n’est pas nécessaire de porter des bottillons de néoprène pour des raisons thermiques. Évidemment, ce n’est pas le cas au Québec… Un autre modèle serait les palmes à sangle qui n’est pas fermé comme la palme chaussante, mais comporte plutôt une sangle pour retenir le pied. Ceci apporte plusieurs avantages, comme la facilité à enfiler et la possibilité de porter des bottes de néoprène ou de dry suit. D’ailleurs, les bottillons sont souvent vus comme étant seulement utiles dans des eaux plus froides, mais ce n’est pas tout à fait le cas. Ils sont également très confortables et évitent l’inconfort relié à la friction entre la peau le matériel de la palme. La semelle antidérapante qu’ils comportent est, elle aussi, très pratique puisque dans plusieurs situations, un plongeur peut être amené à marcher sur une berge rocheuse ou sur un bateau tanguant. De plus, il suffit de se mettre à l’eau et de les enfiler par la suite. Il y a également deux types de sangles, soit ajustable ou avec un ressort qui est très pratique et facile d’usage. Ce sont les catégories principales qui distinguent les palmes.

Les caractéristiques des palmes

Il faut savoir qu’au-delà d’une palme chaussante ou à sangle qui sont des caractéristiques pratiques pour les classer, ce qui fait vraiment la différence entre les modèles sont des éléments comme la longueur de la palme, sa rigidité, ses matériaux… Pour ce qui est de la longueur, une plus grande surface signifie un plus grand volume d’eau déplacé et donc plus de propulsion ce qui permet de se déplacer plus facilement sous l’eau. C’est généralement ce que l’on recherche dans une palme, puisque cela permet d’être efficace dans le courant ou pour se sortir de situations malencontreuses. Un exemple de ce type de palme serait la Phazer d’Aqua Lung qui est conçue pour une propulsion optimale. Par contre, certaines palmes offrent un compromis entre la longueur et la propulsion, c’est d’ailleurs le cas pour les RK3 de Apeks qui sont conçus pour permettre de tout faire sous l’eau et ce avec un taille qui facilite son transport. La rigidité, quant à elle, permet de s’adapter à ses besoins personnels dans le sens où un plongeur ayant des jambes musclées palmerait inefficacement si la voilure de ses palmes était trop souple. C’est le cas parce qu’en n’étant pas assez rigide elles ne feraient que plier à l’extrême sans pouvoir utiliser efficacement l’énergie déployée à palmer. L’inverse est aussi problématique puisqu’un plongeur ayant des jambes moins musclées utilisant une voilure trop rigide n’arrivera à palmer qu’avec difficulté ou n’y arrivera tout simplement pas et aura de multiples crampes aux mollets lors de ses plongées. C’est pourquoi il est important d’avoir du matériel adapté à soi et que nous demandons à nos clients d’avoir leur équipement de base, soit palmes, masque et tuba parce que c’est personnel et varie trop d’un individu à l’autre pour pouvoir efficacement les louer. Ce sont des pièces d’équipements qui servent tout le temps et qui durent longtemps. Il existe également différents matériaux, mais ce sont majoritairement du plastique et du caoutchouc. Différents types de plastiques peuvent être utilisés et parfois sur la même palme, c’est le cas de la Phazer qui a des bords plus rigides et une voilure centrale plus souple pour permettre une meilleure propulsion. Sinon, la plupart du temps les palmes sont faites de plastique relativement souple et donnant tout de même une propulsion intéressante, c’est le cas des Express ADJ. Par contre, il existe d’autres matières de fabrication, les RK3 le montrent très bien avec leur matériau caoutchouteux qui est indestructible et offre une bonne rigidité tout en étant souple.

Des palmes adaptées à ce que l’on fait

Les palmes qui ont été décrites plus hauts sont en grande partie conçues pour la plongée sous-marine. Pour d’autres activités comme le snorkeling ou le skin diving, des palmes plus courtes sont suffisantes puisqu’on ne fait que rester à la surface ou aller sous l’eau le temps d’une inspiration pour mieux s’immerger dans le monde qui se cache sous les flots. Pour l’apnée, les choses sont différentes. Il n’y a pas d’équipement d’impliqué comme en plongée sous-marine, donc les palmes sont plus étroites et plus longues. Elles offrent une bonnes propulsion et ont le même principe de rigidité selon ses capacités physiques. Par contre, en plus d’y avoir des modèles ayant des voilures en plastique, il y en a en fibre de verre et en carbone pour avoir une meilleure réactivité à son mouvement. Le tout agit selon le principe de levier et de surface de contact pour déplacer le plus d’eau possible et ainsi se déplacer. Les palmes d’apnées sont en grande majorité chaussantes pour avoir la meilleure transmission d’énergie. Certains apnéistes utilisent même des monopalmes, ce qui ressemble à la nageoire caudale des mammifères marins comme le dauphin et les baleines.

Les palmes sont plus importantes que l’on pense en premier lieu, sans elles nous ne pourrions pas plonger puisque nous en avons de besoin pour se déplacer et stabiliser notre position sous l’eau. C’est pourquoi il est d’autant plus nécessaire de choisir une paire qui soit spécifiquement adaptée à ses besoins pour avoir le plus d’aisance possible et apprécier la plongée à son plein potentiel.

Qui est Total Diving

Depuis 1975, Total Diving continue de fournir des services exceptionnels à la communauté de la plongée sous-marine. Nous sommes les leader au Canada en plongée et nous sommes le détaillant numéro un d’Aqua Lung et d’Apeks depuis quatre ans. Notre boutique en ligne vous fournit tout ce dont vous avez besoin, sans avoir à passer par notre boutique à Montréal. En tant qu’école de plongée, nous enseignons avec attention à nos étudiants et, en tant que centre de développement de carrière PADI de renommée mondiale, nous formons des instructeurs et divemasters exceptionnels. Restez au courant des actualités, des produits et de la communauté

Alexandre Goudreau
Commentaires
s
01 Feb 2019
Sébastien Savignac
Nous vous recommandant des palmes chaussante de bonne qualité comme les Express FP https://www.totaldiving.com/fc/palmes-express-fp-aqualung.html
n
29 Jan 2019
Nancy
Bonjour
Suite à votre article j’aimerais m’acheter un équipement pour le Snorkling que me conseillez-vous et j’aimerais offrir mon conjoint un équipement pour le Snorkling mais aussi la plongée en apnée.

Merci
Nancy
Laisser un commentaire