S’habiller pour la plongée en hiver

Pour nous, amateurs de plongée au Québec, il y a deux saisons de plongée : celle en eau tempérée et celle en eau froide. Comment bien s’habiller sous son « dry suit »? La meilleure façon de rester au chaud et au sec est de porter un système de vêtements multicouches. Il permet au corps de s’adapter aux différents changements de température et contribue à vous garder au chaud tout au long de votre plongée.

La couche de base

Elle a pour fonction de vous garder au sec dans toutes les conditions.

La couche de base est constituée de sous-vêtements longs portés directement sur la peau. Ils ont pour première fonction de chasser l’humidité du corps. Une autre de leurs fonctions est de garder le corps au chaud, mais ceci dépend de l’épaisseur et du type de tissu dont les vêtements sont composés.

Souvent utilisé dans la vie de tous les jours, le coton n’est vraiment pas recommandé à titre de couche de base, car il absorbe l’humidité au lieu de l’évacuer et, une fois mouillé, le coton perd ses propriétés isolantes. En gros, il absorbe la transpiration et sèche très lentement. C’est le pire des tissus à utiliser sous l’eau. Vérifier que vos sous-vêtements n’en contiennent pas…

La couche intermédiaire

Elle a pour fonction de nous garder au chaud.

Ce sont souvent avec les couches intermédiaires que l’on peut jouer pour avoir plus ou moins chaud… La plupart des couches intermédiaires dispersent facilement la transpiration en provenance de la première couche (base). Encore, ici, la chaleur dépend de l’épaisseur du tissu. Il est à noter que l’on peut superposer plus d’une couche intermédiaire selon la température environnante. On recherchera des vêtements en laine, laine polaire et/ou laine de mérinos idéalement. Ici aussi, le coton est à proscrire! Le vêtement en « Prima loft » peut s’avérer un excellent produit également. Recherchez les tissus synthétiques le plus possible. Le duvet, perd lui aussi ses propriétés isolantes une fois mouillé…

Il est à noter que les boutiques de plongée vendent expressément des couches intermédiaires communément appelées « doudounes ». La Thermal Fusion est un excellent produit dans ce domaine.

La couche externe

Première défense contre les éléments

Dans notre situation, la couche externe est le « dry-suit ». C’est ce dernier qui nous protège de notre environnement. C’est ce dernier qui nous empêche d’être mouillé lors d’une plongée. Il existe, plusieurs matériaux pour la fabrication de combinaisons étanches : néoprène, trilaminé, bilaminié, caoutchouc … Chacun a ses avantages et ses inconvénients.

Référez-vous à une boutique de plongée pour vous conseiller le bon produit pour vous.

En résumé, peu importe la température, les mordus de plongée appliqueront toujours le principe des pelures d’oignon, à commencer par un sous-vêtement de polyester, laine ou de polypropylène pour garder le corps au sec. Le t-shirt, les jeans et les combinaisons de coton sont à bannir! Prenez l’habitude de lire les étiquettes de vos vêtements, vous pourriez être surpris…Les bas blancs en coton sont particulièrement inappropriés pour la plongée. On ajoutera des couches de polar selon la température de l’eau. La première couche tient au sec tout en éloignant l’humidité du corps, la seconde tient au chaud et la troisième protège du vent et surtout de l’eau. Évitez le plus possible de mouiller vos vêtements avant votre entrée à l’eau! Plusieurs couches = chaleur.

L’hiver en plongée

Afin d’apporter à votre corps les calories dont il a besoin, n’hésitez pas à manger légèrement plus. Votre alimentation doit être riche en matière grasse et en sucre... Manger plus oui, mais équilibré ! L’important est de varier les plaisirs : pâtes, riz, pain ou légumes secs, lait et œufs plutôt que des pâtisseries... N’oubliez pas les fruits et légumes, les vitamines et fibres qu’ils contiennent sont essentielles pour rester au chaud.

Quand il fait froid, on a souvent moins soif qu’en pleine chaleur estivale... Pourtant, votre organisme doit rester en permanence hydraté. Comme d’habitude, il est conseillé de boire au moins 1,5 litres d’eau par jour. S’il vous est difficile de prendre la bouteille d’eau du frigo, préférez-lui alors une boisson chaude qui entraîne la diffusion dans tout le corps d’une chaleur réparatrice ! Thé, tisane ou café (avec modération !) ou encore bouillons et potages qui vous apportent tous les sels minéraux dont votre corps a besoin.

Toutes ces petites idées n’empêcheront pas votre organisme d’être mis à rude épreuve ! Cependant, elles pourront peut-être vous éviter quelques sensations désagréables!

Trucs et conseils pour contrer le froid en plongée l’hiver

 

Je pense, donc je suis! Si on n'arrête pas de se dire qu'il fait froid, on aura assurément froid ... Mais, si au contraire, on pense à autre chose. On s'accommode beaucoup plus facilement de cet inconfort, qui est parfois, à tout le moins en partie, entre nos deux oreilles.

Les trois producteurs de chaleur que sont le frisson la digestion et l'exercice ne sont actifs que si le carburant existe. Pour jouir de la plongée en eaux froides sans «se les geler», il faut donc bien se nourrir et se rappeler qu'une bonne hydratation facilite la digestion et maintient un bon volume de sang.

Votre corps est comme votre maison. Le tronc est la fournaise où l’on produit la chaleur. C’est pourquoi il est essentiel de garder au chaud. Il est plus facile de rester au chaud que d’essayer de se réchauffer une fois qu’on a froid.

Apportez avec vous un thermos de thé chaud qui vous servira à vous réchauffer à votre sortie de l’eau. Il pourra aussi servir à dégeler une fermeture éclair ou des lacets de bottes pris dans la glace…

Vous pouvez porter un sous-vêtement mi-cuisse fait de « drytex » par-dessus un sous-vêtement long. Une merveille pour les femmes qui ont toujours froid aux fesses et/ou aux cuisses. À coup sûr, il garantira plus de chaleur là où celle-ci est vraiment nécessaire. Une doudoune longue fait toute la différence également.

Il faut toujours mettre des chaussettes sèches avant de faire du sport par temps froid. On ne doit pas garder les chaussettes qu'on avait dans la voiture. Changer de chaussettes juste avant de vous habiller. Le système multi couche est également recommandé aux pieds.

Pour certaines personnes qui ont toujours froid aux pieds, l'application d'un antisudorifique (pas un désodorisant) sous les pieds fait une grosse différence.

Isolez vos bottes et mouflons avec des semelles taillées dans un tapis de sol bleu. Choisissez des bottes avec une semelle rigide et un point plus grand. Les bottes ne doivent pas être trop serrées.

Confectionnez un petit carré avec du tapis de sol pour vous asseoir bien au chaud dans la neige ou pour se tenir debout dans le stationnement.

Entre deux plongées, pour éviter de constamment se changer de vêtements, enfilez un manteau en duvet (doudoune) par-dessus ceux-ci. Votre chaleur corporelle séchera vos vêtements mouillés.

Marchez, réchauffez-vous avant d'entrer à l’eau. Faites des exercices isométriques dans votre « dry suit ».

Ne vous laissez pas trop refroidir: urinez régulièrement, mangez des fruits séchés (GORP), marchez, bougez les orteils. Si vous avez les mains vraiment gelées, n'attendez pas passivement: faites des rotations vigoureuses des bras afin que le sang soit bien projeté dans les doigts. On peut aussi faire de la visualisation : envoyez la chaleur là où il fait froid …

L'exposition au froid augmente la production d'urine. La plupart des gens se retiendront pourtant d'uriner. En retenant vos liquides prisonniers dans votre vessie, vous brûlerez des calories inutilement pour l'empêcher de geler à l'intérieur. Laissez-vous aller et vous sentirez la chaleur vous envahir à nouveau. Certains favoriseront les couches alors que d’autres le « p-Valve ». La couche peut servir de bon dépanneur, mais une fois mouillée, elle favorisera le sentiment de frisson. La « P-Valve » permet le soulagement instantanément, mais requiert une installation spéciale sur votre « dry duit » par votre centre de plongée.

Notre tolérance au froid est grandement influencée par le vent, la neige, la pluie et l’altitude. Vous devez donc vous protéger du vent par un abri (tente, toile, auto, …) et vous isoler du sol avec un matelas lorsque vous serez rendu à vous habiller. Votre condition physique et mentale, ce que vous avez mangé, votre hydratation, ce que vous portez comme isolation, votre niveau de fatigue et votre métabolisme sont aussi des facteurs qui influencent votre expérience de plongée en hiver. Il n’y a pas de mauvaise température seulement de mauvaises façons de se gérer.

Mathieu Roger
Écrivez le premier commentaire...
Laisser un commentaire