Plongée cannabis: Une spécialité PADI?

Un changement social important a eu lieu le 17 octobre 2018 avec la légalisation du cannabis au Canada. Il ne faut pas se mettre la tête dans le sable, le pot était facilement disponible bien avant cette date et fort probablement que plusieurs plongeurs en consommaient déjà. Avec tous les changements qu’apportent la légalisation du cannabis, il serait intéressant de se poser la question. Est-ce que c’est sécuritaire de plonger après la consommation de cannabis? Quel sont les risques? Est-ce que des études ont été faites sur le sujet?

Bon jugement requis

Nous n'avons aucun préjugé favorable ou défavorable envers le cannabis. L’alcool, le cannabis, la caféine, et certains médicaments sont tous considérés comme des substances qui peuvent, si utilisées de la bonne façon, être amusantes, nécessaires ou bénéfiques quoique la fumée n’a jamais été bonne pour la santé. Tout est une question d’équilibre et de jugement.

En plongée sous-marine, il est coutume d’éviter toute forme d’intoxication sauf parfois lors de la narcose gazeuse ”Ivresse des profondeurs”! Si une substance risque d'affecter le jugement, les réflexes ou le comportement, peu importe le type de la substance, on devrait s’abstenir de plonger même si c’est un médicament qui est prescrit.

Avis d'experts

Nous avons examiné l’article de DAN sur la marijuana et la plongée sous-marine dans lequel l’auteur interroge des professionnels de la santé et à qui il demande leur opinion concernant la combinaison des 2 , plongée et marijuana. De prime à bord, le conseil le plus important que nous ayons trouvé est, étant donné le manque d’études professionnelles sur la relation entre la plongée et le cannabis, qu'il vaut toujours mieux être plus prudent. Selon une opinion populaire qui se dégageait de l’article de DAN, il était prouvé que la marijuana influençait l’état mental, le jugement et les réflexes physiques en dehors de l’eau et qu'il pourrait même être dangereux de plonger intoxiqué. C’est une réaction courante chez la plupart des gens: tout ce qui pourrait nuire aux plongeurs sous-marins devrait être interdit. Le manque de motricité pourrait causer une cascades de problèmes si quelque chose ne va pas, et les professionnels conviennent que cela n'en vaut pas le risque.

Il existe des divergences d'opinions lorsqu'il s'agit d'établir un lien entre les effets de la consommation d'alcool et de la plongée ainsi que les effets de fumer du cannabis et de la plongée. Comme nous le savons tous, les effets de l’alcool et de la plongée peuvent être extrêmement dangereux. DAN a publié un article établissant un lien direct entre la consommation d'alcool et la narcose à l'azote, une réduction de la motricité, etc. Il y a même certaines limites à consommer de l'alcool après une plongée... Mais où est le lien avec le cannabis? Les effets de l’alcool sur le système nerveux central sont différents de ceux de la marijuana. Les médecins refusent-ils le cannabis parce qu’il est dangereux ou parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir?

http://www.alertdiver.com/Marijuana_and_Diving

https://alertdiver.eu/en_US/articles/marijuana-and-fitness-to-dive-the-experts-opinion

La sécurité en plongée, une responsabilité partagée

Dans plusieurs activités, nous engageons seulement notre propre sécurité et notre bien-être. La plongée sous-marine ne fait pas partie de ce genre d’activité. Beaucoup d’éléments de sécurité sont reliés au binôme de plongée « Dive buddy ». En cas de panne d’air, d'emmêlement, de narcose, de désorientation, c’est le buddy de plongée qui doit nous fournir assistance. Dans le cas d’un plongeur où ses facultés sont altérées, il ne met pas seulement sa propre sécurité en danger, mais celle de son copain. Il faut prendre ces éléments en considération.

Il faut être réaliste

De nombreux forums de plongée en ligne, y compris Reddit R/Scuba et Scubaboard, contiennent des sujets sur lesquels les plongeurs peuvent s’informer à partir des expériences des autres. Les histoires sont très intéressantes, mais elles doivent être lues avec prudence. Les expériences des autres ne reflètent pas nécessairement la réalité de la situation. Cela étant dit, voici certaines observations faites par les plongeurs. L’utilisateur de Reddit, TheWittyWarlock, a admis avoir plongé gelé, affirmant qu’il s’agissait de l’une des meilleures plongées de sa vie. Cependant, l’utilisateur a également déclaré que la plongée n’avait pas dépassé 35 pieds et qu’il s’agissait d’une expérience de loisir ne comportant que peu de risques. L’utilisateur a affirmé avoir effectué des plongées plus profondes avec des courants et des épaves, mais sans marijuana dans son système. Un autre plongeur, l’utilisateur ProLicks, a déclaré qu’une expérience d’au moins 30 plongées et de 100 joints serait nécessaire pour plonger en toute sécurité sous l’influence. D’autres utilisateurs ont fait remarquer que 30 plongées ne représentaient que trop peu d'expérience dans le monde de la plongée et que leur logique était donc erronée. Quelle que soit l’expérience des plongeurs, il y certaine personnes qui vont prendre des risques et d’autres qui n'en prendront pas. Le plus important est d’être bien informé des risques et des avantages de tout ce qui concerne la plongée.

Plongée cannabis

À travers l’ensemble des documents et livres PADI, on retrouve à plusieurs endroits que l’usage d’alcool ou de drogues est à éviter en plongée. Qu’elles soient légales ou non.

Faut savoir s’amuser

Il est vrai qu’avant et pendant une plongée, on doit avoir les idées claires, mais après une bonne plongée, on se retrouve entre amis pour fêter la journée. Que ça soit de l’alcool ou du cannabis en quantité raisonnable et entre adultes consentants. Pourquoi pas!

Christina Papageorgakopoulos, Sébastien Savignac
Écrivez le premier commentaire...
Laisser un commentaire