L'esturgeon canadien

Oui, je vous le promets, il y a beaucoup de poissons à voir dans les eaux froides du Québec. Oui, dans le fleuve Saint-Laurent, mais aussi dans les lacs d'eau douce de la région! Oui, je l'avoue, les poissons tropicaux sont plus colorés, plus lumineux, plus vivants, mais ici au Québec, nous avons des poissons incroyables que beaucoup de gens ne connaissent pas. L'esturgeon est l'un de ces poissons vraiment étonnants. J'admire ces poissons dans les aquariums et les documentaires depuis quelques années et je peux maintenant les voir à l'état sauvage, ce que je trouve merveilleux. Voici donc quelques faits intéressants sur ce poisson préhistorique que peu de gens connaissent! 

Quelques informations

Il existe 24 espèces d'esturgeons dans le monde, classe Actinopterygii, famille Acipenseridae. Ces poissons d'eau douce et côtière existent depuis la période jurassique, il y a plus de 245 millions d'années. Ces poissons préhistoriques peuvent atteindre 3,5 mètres et peser jusqu'à 1500 kg. Ils sont très caractéristiques dans leur apparence. Le nez long et trapu, les nageoires caudales hétérocercales ressemblant à celles des requins et les plaques osseuses le long de leurs lignes latérales confèrent à l'esturgeon son aspect ancestral caractéristique. Leurs corps allongés, sans écailles et à la peau lisse, sont uniques à l’espèce. Ces caractéristiques primitives, ainsi que leur squelette presque entièrement cartilagineux, les rendent très comparables aux requins et à d'autres poissons osseux primitifs. Cependant, contrairement à la plupart des requins, les esturgeons sont uniquements trouvés dans les eaux de l'hémisphère nord.

Bien que mystérieux et puissants, ces poissons sont extrêmement dociles et amicaux. Leur régime alimentaire se compose principalement de crustacés et de petits poissons benthiques. Les esturgeons n'ont pas de dents, ce qui limite leurs capacités de chasse. Leurs techniques de chasse reposent largement sur des indices tactiles et chimiosensoriels détectés par les quatre barbillons autour de leur bouche et sur une électroréception utilisant leurs ampoules de Lorenzini. 

L'aspect conservation

Les esturgeons ne sont pas des poissons très connus, même si ce sont des poissons fascinants. Cependant, leurs œufs sont extrêmement populaires dans la gastronomie. Le caviar est une friandise dans de nombreux pays et se compose d'œufs d'esturgeon salés. Des milliers d'esturgeons sont cultivés pour répondre à la demande importante de cet aliment complexe. Du coup, les populations d'esturgeons du monde sont en déclin rapide. Au cours du 19ème siècle, les esturgeons sauvages ont été chassés jusqu'à la quasi-disparition avant l'instauration des lois de conservation. Les esturgeons ne sont pas sexuellement dimorphes, ce qui signifie qu'il n'y a aucun moyen de faire la différence entre un mâle et une femelle par vu d’oeil. Lors de la chasse, des milliers de poissons ont été capturés, leur estomac ouvert pour révéler des œufs ou un mâle malchanceux. En raison de cette technique de chasse, les populations ont été décimées en quelques années seulement. De nos jours, plus de 85% des esturgeons du monde sont maintenant vulnérables ou pire encore, ils constituent la famille de poissons la plus menacée au monde. 

Que pouvez-vous faire? 

Les efforts de conservation ont limité la chasse et la mise à mort d'esturgeons dans le monde entier, et la majeure partie du caviar provient désormais de grandes exploitations piscicoles. Cela aide les populations d'esturgeons à se reconstituer lentement, bien que leurs caractéristiques de longue durée de vie et de maturation tardive rendent cette croissance lente et difficile. Cependant, en général, les poissons et autres fruits de mer provenant d’élevages présentent un risque plus élevé de maladie et de contamination, car des milliers d’individus sont entassées dans de petits espaces, qui accumulent rapidement des parasites et des virus. Il n'y a pas de solution parfaite: toute récolte de fruits de mer de l'océan ont un impact immense sur la biodiversité et le nombre d'habitants, tandis que les fruits de mer provenant de fermes représentent une menace pour votre santé, mais également pour l'environnement en raison d'une contamination rapprochée. Mon conseil: ne mangez pas de caviar. Oui, c’est bon, me dit-on, mais l’impact n’en vaut pas le coup. C'est un peu comme le nutella: c'est incroyablement bon, mais la quantité indicible d'huile de palme qu'il contient et les conséquences de sa création sur les populations d'orangs-outans… ça n'en vaut pas la peine. Le monde et ses animaux ont besoin de notre aide, de notre part pour faire des sacrifices et prendre des décisions raisonnables. Ne pas dépenser 100 $ pour une bouchée de caviar est une décision raisonnable. Sauvez un poisson et dépensez cet argent en équipement de plongée! 

Plongée sous-marine!!

Rencontrer un esturgeon à l'état sauvage est une expérience inoubliable. Sebastian m'a raconté l'histoire de sa propre rencontre avec un esturgeon dans les Thousand Island. «Les esturgeons sont de gros poissons, des poissons stoïques. Si vous nagez devant eux, ils vous percutent. Si il ne peut pas passer, il va reculer et il va vous répercuter. Tu n'oublies jamais ta rencontre avec un esturgeon. Une merveille préhistorique.» Les esturgeons sont des poissons magnifiques, calmes, apaisants à regarder nager. Ce sont des poissons d’aquarium populaires pour ces raisons, et parce que cela rend possible la reproduction contrôlée. Bien entendu, ça ne nous suffit pas de les admirer derrière un verre épais. C'est pourquoi un groupe de nos plongeurs a décidé de simplement sauter dans l'aquarium et de rencontrer ces merveilles préhistoriques. Notre merveilleuse photographe Camille a obtenu des images vraiment impressionnantes de la plongée, suffisamment pour rendre jaloux tout plongeur. Tu veux voir? 

https://www.youtube.com/watch?v=SVgmPYB8-bA 

Marie Brier
Écrivez le premier commentaire...
Laisser un commentaire