Les Escoumins, la baie qui était impénétrable

Une autre planète

Le site de plongée Les Escoumins regorge de vie sous-marine dans un cadre très spécifique

Nous sommes dans l’estuaire maritime du fleuve Saint Laurent. Un canyon sous-marin remonte de l’Atlantique jusqu’aux Escoumins, il longe la côte Nord du fleuve Saint Laurent et atteint des profondeurs de 300m. L’eau, très froide (4 degrés) est ramenée à la surface. et entraînent tous les sels nutritifs qui vont nourrir la faune et la flore des fonds marins.

La région de Les Escoumins est très particulière par sa biodiversité. Les organismes invertébrés comme les étoiles de mer, anémones, concombres de mer, oursins mais aussi les mammifères marins s’alimentent de ces planctons sous l’eau.

Une fois immergé, ce jardin suspendu nous fait oublier ce qu’il se passe à la surface !

Le froid polaire - La formation de la couche intermédiaire froide.

D’après Frédéric Cyr, Océanographe, c'est la salinité de l'eau qui influence le plus la densité du golfe Saint Laurent. Plus l’eau est salée, plus elle se retrouve dans le fond.

En hiver, le Saint-Laurent est constitué de deux couches océaniques. Une épaisse couche de surface autour du point de congélation de l'eau de mer (près de -2°C) et une couche profonde plus chaude et plus salée provenant de l'Atlantique.

En été, à la suite de la débâcle du fleuve et des rivières, une nouvelle couche peu salée apparait à la surface et se fera réchauffer tout au long de l'été. L'ancienne couche très froide se retrouve donc à mi-profondeur, emprisonnée entre deux couches plus chaudes. C'est la naissance de la couche intermédiaire froide. Ce phénomène est particulier à quelques mers arctiques et subarctiques comme le Saint-Laurent.

Le Saint-Laurent est un laboratoire exceptionnel pour les chercheurs. Les quatre saisons bien définies et la présence de glace durant l’hiver en font un univers marin unique.

https://www.uqar.ca/nouvelles/uqar-info/577-pourquoi-l-eau-de-baignade-est-elle-si-froide-a-rimouski

Grande densité de mammifères marins

Autrefois, il y avait tellement de baleines, bélugas, marsouins, que les voies maritimes étaient difficiles d’accès. Les conditions de navigation étaient périlleuses et rendaient la baie presque impénétrable.

Le nombre de grands mammifères marins diminue d’années en années. Ils sont aujourd’hui considérés comme espèces à protéger.

Espérance de vie

Les données scientifiques démontrent que l’écosystème de Les Escoumins vit un stress important depuis plusieurs années. De faibles variations dans l’écosystème mettent en péril sa pérennité. Ce que nous découvrons encore aujourd’hui lorsque nous nous immergeons disparaîtra dans les prochaines années.

Témoin privilégié

En tant que plongeurs, nous avons un rôle à jouer. Parler des Escoumins, collecter l’information des fonds marins et partager ce qu’on découvre. Montrer les spécificités de ce milieu dans le but de sensibiliser les nouvelles générations. Quand on aime un lieu, on le respecte et on cherche à le préserver. Nous sommes des témoins de premières lignes.

Camille Ropert
Commentaires
Je suis BERGERONNAIS et le fleuve fait partie de me gènes et le restera pour le reste de mes jours.
Mais pour cela il faut protéger cet écosystème.
Julien Lapointe - 03 Dec 2018 - 16:01
Laisser un commentaire