L'épuisement des niveaux d'oxygène dans le Saint-Laurent

Le Saint-Laurent est un grand fleuve nord-américain s'étendant sur environ 3058 km du lac Ontario à l'océan Atlantique, en passant par le golfe du Saint-Laurent. Le fleuve fut exploré pour la première fois par les Nordiques pendant le 11ème siècle et par les marins européens pendant le 15ème siècle. Il s’agit aujourd’hui d’une importante voie de commerce avec l'installation du Segway du Saint-Laurent. La rivière abrite une grande diversité de poissons et de mammifères marins, tels que la morue, le saumon, le flétan et le béluga, le rorqual bleu et le rorqual à bosse, pour n'en nommer que quelques-uns. Cependant, au cours des dernières décennies, le niveau d'oxygène de la rivière a diminué pour diverses raisons, qui menacent toutes la faune et la flore qu'elle abrite.

baleine à bosses

L'eau du fleuve Saint-Laurent

Le Saint-Laurent est composé de deux grands courants: le courant du Labrador, un courant froid provenant de l'océan Arctique (voir flèche bleu), et les eaux chaudes de l’Atlantique Nord venant du Gulf Stream (voir flèche rouge). Le courant du Labrador est un courant peu profond, froid et bien oxygéné, tandis que le courant de l’Atlantique Nord coule dans les eaux plus profondes, chaudes et peu oxygénées.

mouvement de l'eau au canada

Au cours des dernières années, les changements climatiques ont eu des effets importants sur les courants mondiaux et ont donc eu une incidence sur la composition du fleuve Saint-Laurent. A présent, le courant du Labrador amène moins d’eau que le courant de l’Atlantique Nord. Cela a eu deux conséquences majeures: d'une part, une diminution des concentrations d'oxygène dans le fleuve due à un volume plus élevé d'eau moins oxygénée, d'autre part, la température globale du fleuve a augmenté de 1,65℃. Ce changement de température a accentué la diminution des niveaux d'oxygène, l'oxygène étant moins soluble dans l'eau chaude que dans l'eau froide. Les changements climatiques ont donc eu un impact sur la concentration en oxygène du fleuve Saint-Laurent.

L'ampleur du problème

Le changement climatique n'a pas été le seul facteur affectant les niveaux d'oxygène du fleuve. La pollution humaine a également eu un impact majeur sur cette diminution, contribuant jusqu'à la moitié des causes écologiques de ce problème. Les déchets municipaux, les engrais et les écoulements de fumier ont modifié la composition de l'eau, ajoutant des éléments nutritifs à l'eau et permettant ainsi une floraison extrême du plancton pendant l'été. Cependant, lorsque ces masses incroyables de plancton meurent, elles tombent au fond de la rivière et consomment un grands taux d'oxygène lorsqu’elles se décomposent. Ce phénomène, ainsi que les changements actuels résultant du changement climatique, ont conduit à des zones extrêmement mal oxygénées, notamment en eaux profondes. L’hypoxiation du Saint-Laurent a commencé au milieu des années 1980 et, en quelques années seulement, la concentration en oxygène a diminué de plus qu'un demi à des profondeurs supérieures à 250 mètres. Les chercheurs pensent qu'à ce rythme, les eaux profondes du Saint-Laurent deviendront anoxiques, ce qui signifie qu'elles n'auront plus d'oxygène du tout. Cela aura de graves conséquences sur la faune de ces régions.

Les effets de l'hypoxie

Alors pourquoi une faible concentration en oxygène est-elle un problème? Tout comme les animaux terrestres, les poissons ont besoin d'oxygène pour survivre. La différence principale  réside dans le fait que les poissons absorbent l'oxygène de l'eau par leurs branchies et que, la concentration en oxygène étant beaucoup plus faible dans l'eau que dans l'air, ils ont besoin d'un mécanisme d'absorption très efficace. La plupart des poissons nécessitent une saturation d'au moins 30% pour survivre dans l'eau. Certains poissons, comme la morue, ne peuvent tolérer de vivre dans des environnements pauvres en oxygène, ce qui signifie qu'une diminution de la concentration en oxygène de son habitat entraînera sa mort. Les zones du Saint-Laurent ont atteint des niveaux de saturation inférieurs à 15%. Ces «dead zones» sont donc incapables de maintenir aucune forme de vie. À ce rythme, les scientifiques s'attendent à une extinction majeure des communautés de poissons d'eau profonde du Saint-Laurent. Cependant, l'hypoxie ne concerne pas que le poisson. Les mammifères marins, en particulier ceux qui se nourrissent de poissons benthiques, devront changer leurs habitudes alimentaires pour compenser le manque de nourriture dans le Saint-Laurent. Ainsi, des animaux tels que les cachalots, les bélugas, le marsouin commun et bien d’autres seront indirectement touchés.

En conclusion,

L'hypoxie croissante dans le fleuve Saint-Laurent est une préoccupation écologique majeure, car elle affecte gravement la biodiversité du fleuve. Avec le rythme actuel de diminution, de nombreuses communautés de poissons devraient disparaître de la région, entraînant un changement des zones de chasse des prédateurs de la région. Comment cela affecte-t-il les plongeurs autour du Saint-Laurent? Quand tu vas plonger, il n'y a plus rien à voir! D'accord, c'est un problème très mineur lorsqu'on considère la situation dans son ensemble, mais cela vaut quand même la peine d'être mentionné.

Qui est Total Diving

Depuis 1975, Total Diving continue de fournir des services exceptionnels à la communauté de la plongée sous-marine. Nous sommes les leader au Canada en plongée et nous sommes le détaillant numéro un d’Aqua Lung et d’Apeks depuis quatre ans. Notre boutique en ligne vous fournit tout ce dont vous avez besoin, sans avoir à passer par notre boutique à Montréal. En tant qu’école de plongée, nous enseignons avec attention à nos étudiants et, en tant que centre de développement de carrière PADI de renommée mondiale, nous formons des instructeurs et divemasters exceptionnels. Restez au courant des actualités, des produits et de la communauté

Marie Brier
Écrivez le premier commentaire...
Laisser un commentaire