Du matériel de plongée plus moderne que jamais

L’évolution du matériel de plongée sous-marine

De nos jours, la technologie ne cesse de nous surprendre. Innovation après innovation, elle ne cesse de trouver des applications dans notre vie quotidienne en la rendant plus simple dans bien des cas. Elle évolue tellement rapidement qu’il est difficile d’en suivre le fils. Du cellulaire qui a conquis nos poches aux autos électriques qui ne cessent de devenir plus performantes ainsi que les ordinateurs qui sont rendus tellement minces et légers que l’on peut s’y méprendre pour des feuilles de papier… Le futur est aujourd’hui! Nous vivons dans une ère où tout est possible et cette multitude de possibilités affecte également la plongée sous-marine alors qu’elle est toute récente.

L’évolution de la plongée sous-marine

En effet, ce n’est que dans les années 40’ que le célèbre Jacques Cousteau et Émile Gagnan mettent au point le premier prototype de scaphandre autonome. C’est une invention qui a marquée l’imaginaire, pouvoir respirer sous l’eau a quelque chose qui relève pratiquement de la fiction. C’est avoir accès à un univers totalement féerique et différent de ce qui se trouve à la surface. D’ailleurs, la plongée sous-marine connaît une vague de popularité à peu près une décennie plus tard, tout le monde voulait savoir ce que ça faisait que de faire poisson l’instant d’une expérience inoubliable. Évidemment, le matériel de plongée a évolué au cours des années, l’équipement s’est amélioré, les vestes de plongées ont été inventées pour contrôler sa flottabilité. Le système de détendeur a évolué pour avoir la finition qu’on lui connaît aujourd’hui, soit avec un premier étage auquel on relie des détendeurs avec des hoses. Le drysuit permet de plonger tout en restant au sec, ce qui est bien pratique pour les eaux plus froide et notre Québec aux températures ne laissant pas souvent le mercure dépasser 0°C. Les premiers hommes grenouilles n’auraient certainement pas pu prédire un tel développement pour la plongée sous-marine qui devient de plus en plus facile d’accès grâce aux technologies facilitant la tâche des plongeurs qui n’ont plus qu’à apprécier la plongée.

Des ordinateurs sous l’eau…

Les ordinateurs de plongée sous-marine sont relativement récents et sont une des innovations qui facilite le plus la vie des plongeurs puisque son alternative est la table de planification de plongée récréative. Quoi que l’option ne soit pas très compliquée à la base, elle implique tout de même que le plongeur soit à son affaire en calculant le temps qui lui est alloué selon la profondeur pour éviter d’avoir trop d’azote en s’assurant de ne pas dépasser sa limite de non décompression (LND). Les ordinateurs de plongée font tout cela à la place du plongeur, du moment où entre dans l’eau jusqu’au moment où il en sort et même plus, il nous accompagnent tout le temps. Ils sont très intuitifs et simples d’usage, ils sont de plus en plus complets et certains peuvent même se connecter à des transmetteurs reliés au premier étage, ce qui permet de savoir la quantité d’air qui reste dans sa bouteille ou encore se connecter au transmetteur de son partenaire pour surveiller sa quantité d’air sans avoir à lui demander. Les boussoles se rajoutent également à la liste des choses que peuvent faire un ordinateur de plongée et certains modèles l’intègre très bien à leur interface de données pour toujours avoir un repère. Plusieurs modèles sont compactes et ont la taille d’une montre, certains viennent même à avoir l’esthétisme d’un bijou, ils peuvent se retrouver sur nos poignets ou être en format console, ce qui veut dire qu’ils sont reliés au premier étage par une hose. La technologie a vraiment permis le développement des ordinateurs de plongées, à l’origine, les modèles étaient analogiques et avaient des fonctionnalités plutôt limitées, certains ne faisaient qu’indiquer la profondeur et le niveau de dangerosité à l’aide d’un baromètre… par la suite des mécanismes arrivaient à indiquer un temps selon la profondeur.  Plus tard, les ordinateurs devinrent numériques comme aujourd’hui, ils commençaient à avoir plus de fonctionnalités tout en étant volumineux et lourds. Un de ces vieux modèles est le Aladin Pro de UWATEC qui avait une batterie soudée et rendue étanche à l’aide d’huile ce qui rendait les choses bien compliquées quand venait le temps de la changer. Heureusement, ce n’est plus nécessaire puisque changer les batteries de son ordinateur est rendue chose facile qui peut être faite par le plongeur lui même la plupart du temps. D’ailleurs, certains modèles utilisent des batteries AA qui sont facilement trouvées partout dans le monde et se changent en quelques secondes, c’est le cas du Perdix de Shearwater. Les écrans sont facilement lisibles avec un rétro éclairage et des affichages colorés, comme c’est le cas pour le i770R de Aqua Lung, le Ion Core de Suunto et le Teric de Shearwater pour n’en nommer quelques uns. Aujourd’hui, même les modèles les plus standards offrent le mode Air, Manomètre, Apnée et Nitrox. Ce qui permet à nos ordinateurs de nous donner un temps de non décompression sont des algorithmes. C’est plus sécuritaire et laisse moins place à l’erreur humaine que les tables de planification de plongée récréative. En somme, l’algorithme prend en considération le temps passé sous l’eau et l’accumulation d’azote dans le corps du plongeur et t’indique le meilleur moyen de t’en débarasser. Tous les ordinateurs n’utilisent pas tous les mêmes, certains utilisent Bülhmann ou RGBM.

La révolution du bluetooth

Les ordinateurs sont conçus pour être le plus facile d’usage pour les plongeurs, ils ont des boutons permettant de se promener facilement à travers l’interface et changer les paramètres selon la plongée. Mais ce qui a vraiment révolutionné le monde des ordinateurs de plongée, c’est le bluetooth qui permet d’y connecter son cellulaire ou son ordinateur pour y changer directement tous les paramètres afin qu’ils soient adaptés à sa plongée et ce en quelques clics. Le système est vraiment intuitif et fonctionne avec une application, c’est le cas pour Aqua Lung qui offre Diver Log+, d’autres compagnie offre des systèmes semblables, mais c’est elle qui a initié le mouvement et détient le brevet. Le transfert de données est encore plus efficace et il est désormais rendu un jeu d’enfant de tenir un log book virtuel, il n’est plus nécessaire d’avoir recours à des fils et de devoir les avoir avec soi partout. La connection est facile et efficace, tout ce que le monde de la plongée avait de besoin pour rester à jour de ses plongées. On peut même y entrer la location exacte, avec des coordonnées GPS, du site de plongée et faire signer son partenaire.

L’équipement de plongée s’est modernisé et avec toutes les nouvelles technologies qui se développent et trouvent une application dans le monde de la plongée le tout au grand bonheur des plongeurs qui voient ainsi leur expérience rendue plus facile. Il est donc plus simple de se concentrer à avoir une expérience inoubliable puisque plusieurs aspects techniques sont pris en charge par les ordinateurs. La plongée évolue et est de plus en plus accessible à tous et structurée de manière à être le plus sécuritaire possible, c’est entre autre rendu possible par notre ère plus technologique que jamais.

Qui est Total Diving

Depuis 1975, Total Diving continue de fournir des services exceptionnels à la communauté de la plongée sous-marine. Nous sommes les leader au Canada en plongée et nous sommes le détaillant numéro un d’Aqua Lung et d’Apeks depuis quatre ans. Notre boutique en ligne vous fournit tout ce dont vous avez besoin, sans avoir à passer par notre boutique à Montréal. En tant qu’école de plongée, nous enseignons avec attention à nos étudiants et, en tant que centre de développement de carrière PADI de renommée mondiale, nous formons des instructeurs et divemasters exceptionnels. Restez au courant des actualités, des produits et de la communauté

Alexandre Goudreau
Écrivez le premier commentaire...
Laisser un commentaire